Vieux articles québécois sur le naturisme

Ici il est question de l'avancement du fait naturiste

Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar bobettebob » 14 Mars 2020, 20:27

Pas de camp de nudistes à Notre-Dame-des-Anges
Le conseil se prononce par un vote de 5 contre 2
par Royal St-Arnaud, Le Nouvelliste, 9 avril 1973, page 8

NOTRE-DAME-DES-ANGES — La population de Notre-Dame-des-Anges n'aura pas à se prononcer par voix de référendum sur l'implantation d'un camp de nudistes et d'adeptes de naturisme dans cette municipalité. En effet, vendredi soir, le conseil municipal par un vote de 5 contre 2 a décidé de se prononcer catégoriquement contre la réalisation d'un tel pro­jet.

Le conseil municipal a présenté une résolution dans laquelle il dit “ s'opposer catégoriquement ” à la réalisation d'un camp pour nudistes et adeptes de naturisme à Notre-Dame-des-Anges. C'est sur cette résolution que les membres du conseil ont été appelés à prendre le vote à main levée. Au moment du vote, quatre conseillers ainsi que le maire ont démontré leur appui à la résolution. Pour leur part. MM. Roméo Denis et Lorenzo Perron, se sont abstenus de voter, mais l'on sait que ces derniers s'étaient déjà prononcés en faveur du projet en question.

Immédiatement après le vote, l'un des nombreux contribuables qui avaient rempli à pleine capacité la salle paroissiale où se déroulait l'assemblée publique, s'est levé pour féliciter le conseil en ajoutant toutefois sur un ton démontrant son complet désaccord avec la décision rendue: "Je ne savais pas qu'à Notre-Dame-des-Anges on était arriéré comme ça". Mais c'est avec des applaudissements que la majorité de l'assemblée a accueilli cette même décision.

Pour sa part, le maire Emile Chàteauvert a tenu à préciser qu'il refuserait d'accepter toute autre intervention s'il était pour être question de nudistes. Il a ajouté sur un ton dictatorial que “ l'affaire ” était définitivement réglée en ce qui concernait le conseil municipal et qu'il ne voulait plus en entendre parler. Devant cette position pour le moins expéditive adoptée par le maire Chàteauvert, la salle des délibérations s'est vidée de près de la moitiée, car visiblement plusieurs s'y étaient rendus pour connaître la décision des membres du conseil.

Aucune loi
Avant de présenter la résolution pour s'opposer catégoriquement au projet le secrétaire-trésorier a été appelé a transmettre à l'assemblée les informations reçues de Me François Mathieu, contentieux du ministère des Affaires municipales. Ces informations mentionnaient notamment que le conseil municipal ne pouvait tenir un référendum sur un tel projet. Elles ajoutaient de plus que l'action que pouvait prendre le conseil était d'adopter une réglementation relativement au zonage, ou sur les bonnes moeurs dans la municipalité. Mais le conseil a décidé de prendre les grands moyens et de s'y opposer au projet systématiquement. Et qui plus est, il n'existe actuellement, ni dans le Code municipal, ni aux Affaires municipales, ni au ministère de la Justice quelque législation que ce soit sur la réalisation d'un tel projet.

Le projet sera réalisé
Pour sa part, en quittant la salle du conseil, M. Patrick Couture promoteur du projet nous a laissé entendre que malgré la décision du conseil municipal il n'avait pas l'intention d'abandonner son projet, étant donné que légalement il n'y avait aucun empêchement de réaliser ce dernier à Notre-Dame-des-Anges. D'ailleurs, M. Couture et son associée Mme Rita Fortin doivent, dès cette semaine, entreprendre les procédures nécessaires à la réalisation d'un camp pour nudistes et adeptes de naturisme dans cette municipalité.

Source à la BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3299619
Info géographique : Notre-Dame-des-Anges est situé juste au nord de Notre-Dame-de-Montauban, là où se trouve Le Cyprès, qui n'est plus naturiste depuis l'été 2019.
bobettebob
Membre impliqué
 
Messages: 477
Inscrit le: 19 Avril 2017, 11:46

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar bobettebob » 14 Mars 2020, 20:57

Le Nouvelliste, 12 juillet 1975, page 6
Rubrique: Votre opinion

La Sagesse du Naturisme

Le nudisme prends de plus en plus d'ampleur à la satisfaction des uns et au désespoir des autres, et c'est pas fini!
Bien que ce phénomène occupe une bonne part de la publicité, vaut-il vraiment la peine d'y attacher autant d'importance? Je considère cet événement tellement banal qu'il ne devrait même pas être discuté.
Vendredi dernier, l'animateur de l'émission Omnibus 550 avait comme invité un promoteur du naturisme et à regret, à quelques exceptions près, les versions de la participation publique n'apporta que la contrepartie à cet égard. Les pudibondes abondent sur les " hot lines" et leur venin fuse imbu de haine et d'immondices à l'endroit des partisans du nu, ce sous la bannière de pseudo-principes religieux. Il est douteux que la bible fisse mention que l'homme doive obligatoirement être vêtu. Et d'ailleurs, le Christ lui-même était vêtu assez légèrement sur la croix que je sache.
Mais il est une citation certaine qui dit: “ Si ton oeil te scandalise, arrache-le et jette-le ”. (Et non la cause du scandale!)
À notre époque de voyages spatiaux, au moment où nous piétinons la lune, est-il logique d'être contraint de cacher la forme extérieure de notre propre espèce alors que l'on tente d'en expliquer la conception nébuleuse et complexe de l'organisme interne à de tout jeunes enfants? Vêtements, postiches. maquillage, parfums, etc., que d'efforts déployés pour éviter de paraître naturel. On ne voit de l'humain qu'à peine une infime partie du visage et en déterminer le sexe est devenu problématique. L'homme ressemble plus à un paquet de linge ambulant qu'à du monde. Serais-ce la fin de la mascarade qui commence à poindre?
C'est honteux de s'opposer à ces réalistes que sont les nudistes, par des lois civiles et morales irréfléchies. Voir le mal dans la nudité n'est pas toujours de l'hypocrisie mais plutôt de l'inconscience. Le scandale n'existe que dans les esprits naïfs et restreints, n'est que pure imagination maladive.
À notre naissance, que je sache, la nature qui a la réputation de bien faire les choses, ne nous a pas affublé de ces artifices burlesques de formes et de teintes que sont les vêtements. Pourtant, d'étranges idéologies prêchent qu'on ne doit pas voir ce corps que le Dieu parfait a créé, parce que ce n'est pas beau prétexte-t-on. Et il est stupéfiant de constater que tant de gens soient de cet avis.
L'exhibitionnisme, ce n'est pas le nu intégral mais bien la tenue vestimentaire. Le nudisme, popularisé comme il se doit, serait la répression du vice, le scandale étant apparemment proportionnel à l'ampleur du vêtement à toutes époques, ce serait la regression de plusieurs maladies cutanées.
Ce qui, avant tout, différencie l'homme de la femme, ce sont leurs organes sexuels. Les autres points d'identité sont aléatoires, susceptibles à de regrettables erreurs.
Mesdames, n'allez pas satisfaire la convoitise des hommes en exposant vos seins, car s'il fallait que des enfants vous voient. N'allez pas, non plus, allaiter vos enfants à la mamelle car vous risqueriez d'être épiées par des adultes! Tenez-les bien cachés, afin qu'ils ne servent qu'à galber l'esthétisme de leur contenant.
Voyez ce que nous pouvons être abrutis par l'étiquette, le snobisme, le respect-humain propre à ladite civilisation, par une fausse moralité religieuse. Que l'opinion des bien-pensants fasse donc enfin autorité et la santé mentale et physique ne s'en porteront que mieux.
Si la nudité féminine est devenue un symbole commercial, un appat, c'est qu'elle est appréciée. Pourquoi s'en offusquer?
Tant d'étranges contradictions parmi la moralité pudibonde.
D'emblée, on s'extasera devant le miracle de la naissance d'un poupon sanguignolant pleurnichant furieusement (issue de l'assouvissement de bas instinct!). C'est-à-dire cette partie répugnante de l'amour que l'on visionnera sans scrupule, cependant que la séance intéressante, propre et sanitaire de l'amour, à savoir la méthode de fabrication dudit poupon devra demeurer cachée.
Il n'est pas de mots pour exprimer mon mépris envers les dénigreurs du nudisme et de la sexualité, envers ces langues calomnieuses de qui il est impossible d'obtenir une dialectique sensée concernant leur conception du scandale. En guise de réponse, ceux-ci aboutissent inévitablement au: “ Cela déplaît au bon dieu ”, ou vous invectivent, ou abandonnent la conversation à court de concepts logiques.
Le nu est bénéfique sous bien des angles. En plus d'inciter ses adeptes à se maintenir plus en forme, il est remarquable combien les gens deviennent instantanément bons lorsque groupés nus. Le riche et le pauvre confrontent leur identité, les nations et les classes se dissipent et font place à la fraternité. Il n'est d'ailleurs pas d'endroit pour dissimuler une arme sur un corps nu.
En outre, paradoxalement, l'excitation sexuelle est loin de s'accroître mutuellement en costume nature car dès les premières minutes dans un camp de nudistes, à votre surprise, le désir de copulation devient le dernier de vos soucis. On désire toujours ce que l'on n'a pas!
Le nudisme généralisé aura sans doute à subir une période d'adaptation longue et parsemée d'embûches, car il n'est pas possible de rectifier subitement des moeurs depuis si longtemps faussées qu'elles sont incrustées dans l'hérédité. Mais, lorsque les tabous tomberont, en tout temps et en tout lieu, nous devrions, sans restrictions, avoir la liberté légitime de nous dévêtir si nous en avions l'intention, car c'est un droit fondamental que de se pavaner naturellement dévêtu si cela nous plait et aucune autorité légale ne devrait normalement intervenir ou pire: sanctionner.
Nonobstant l'élasticité de mes sentiments envers le nu, j'affirmerai que les clubs de nudistes sont une autre anomalie paliative qui ne devrait exister, car il est aussi ridicule de devoir se cacher et payer d'onéreuses cotisations pour vivre à l'état naturel.
Ce sont les bégueules et les collets montés qui devraient être cloîtrés hermétiquement, non la masse du populo. Que soit plutôt créé des clubs isolés pour ces exceptions.
Le seul élément valable pouvant justifier la nécessité de se vêtir c'est la rigueur climatique de certaines régions dont la nôtre.
Mais si nous n'avions su inventer le masque vestimentaire, croyez-vous que notre espèce se serait éteinte pour autant? Certes pas, car la nature prévoyante nous ayant pourvu d'une merveilleuse faculté d'adaptation, aurait su nous maintenir dans une zone propice à notre épanouissement, nous aurait fait plus velu ou moins frileux au cours des temps. Pour longtemps encore, par notre civilisation dite progressive, ou que nous allions nous aurons à transporter notre atmosphère artificielle sinon périr.
Partisans du nudisme, soyez-le en toute dignité, c'est un droit sacré que la calomnie ne parviendra jamais à vous usurper.

Albert Séguin
559 rue Bonaventure
Trois-Rivières

Source à la BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3191174
Note : Des réactions ont été publiées dans ce journal les jours et semaines suivants...
bobettebob
Membre impliqué
 
Messages: 477
Inscrit le: 19 Avril 2017, 11:46

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar Michel Vaïs » 14 Mars 2020, 23:51

Merci pour ces articles historiques.
On revient vraiment de loin...!
facebook.com/nu.simplement
Avatar de l’utilisateur
Michel Vaïs
Membre invétéré
 
Messages: 1207
Inscrit le: 13 Août 2012, 10:27
Localisation: Verchères

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar Jean Morency » 15 Mars 2020, 07:55

Il m'est difficile de ne pas faire de parallèle entre ces comportements anti-naturistes ou anti-nudistes de l'époque frôlant l'hystérie et ceux récemment vu dans certains magasins de grandes surfaces. L'hystérie collective est une sérieuse menace au bon sens.

Heureusement de nos jours, le bon sens risque de l'emporter sur des conceptions erronées et dépassées d'une autre époque pourtant pas si lointaine.
Quel bonheur de vivre nu :)
Avatar de l’utilisateur
Jean Morency
Administration FQN
 
Messages: 4126
Inscrit le: 08 Février 2013, 13:49
Localisation: Repentigny

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar Tatou » 15 Mars 2020, 10:20

Merci bobettebob, habitant pas tellement loin de ce village dans ma jeunesse, il y avait souvent des ouï-dire de ce camping dans mes années au secondaire et je me rappelle encore de jeunes étudiantes qui habitaient ce village qui se faisait taquiner par d'autres étudiants.
sylvain membre de la FQN
Avatar de l’utilisateur
Tatou
Membre invétéré
 
Messages: 1476
Inscrit le: 28 Octobre 2012, 20:06
Localisation: Mauricie

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar bobettebob » 15 Mars 2020, 13:45

L'Association naturiste du Québec

De la fausse représentation
Le Nouvelliste, 29 juillet 1975, page 6
Nouvelliste-19750729-YL.png

Source BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3191233

Lectrice indignée
Le Nouvelliste, 2 août 1975, page 6
Nouvelliste19750802-MEH.png

Source BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3191243

Réponse à Lectrice indignée
Le Nouvelliste, 9 août 1975, page 6
Nouvelliste-19750809-RP.png

Source BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3191265


La réplique de M. Séguin

Pauvre “ Lectrice indignée... ”
Je ne voudrais pas m'engager dans une interminable guerre de protestation, mais il m'est impossible de digérer béatement tous ces adjectifs qui me furent adressés officiellement dans Le Nouvelliste du 2 août par une “ Lectrice mdignee ” qui signait Marie-Eve Héroux. suite à mon article paru dans ce même journal en date du 12 juillet dernier, lequel était intitulé: "La sagesse du naturisme".
Chère madame, que vous n'ayez trouvé que mon article pour vous indigner, qu'il vous ait rendu malade au point d'attaquer également le journal et les journalistes qui y auraient contribué, prouve que vous êtes une bien piètre lectrice, prouve que vous lisez peu de journaux, que le peu que vous lisez n'est que partiel.
Vous pourriez aussi regarder les autres pages qui décrivent les meurtres et crimes de tout acabit. Feuilletez aussi les présentations illustrées de nos cinémas, après quoi seulement vous aurez droit à la critique, selon le degré de perversité des scandales que vous y découvrirez. Ouvrez-vous les yeux, pauvre malade!
Si Le Nouvelliste accorde gracieusement un espace pour l'Opinion du lecteur, ce dernier n'a pas à se ranger obligatoirement avec l'opinion générale. Il ne devrait surtout pas le faire, sinon, si ce n'était que réitération; l'Opinion du lecteur n'aurait pas sa raison d'être.
À part vos invectives; vous n'apportez aucun (0) élément pouvant motiver votre contestation dans votre court texte. Vous n'avez donc aucun droit de contester le mien. Nulle part vous ne faites mention de ce qui aurait pu vous offusquer et le pourquoi!
Vous ne parlez que de "pauvre malade", de "lettre imbécile", du "possédé du démon", d'"ignoble individu", de "choses répugnantes", de "choses stupides et sales", enfin, bref; vous utilisez tout le vocabulaire qui vous est propre, et rien d autre. (Si, au moins, vous aviez eu la décence d'inscrire une réplique objective relativement à mon theme afin qu'un public intelligent puisse analyser le ridicule grotesque de vos propos!).
Puis, vous terminez en beauté vos quelques lignes, vous vous dites la servante du Seigneur, une chrétienne pratiquant sa foi! Ajoutant que vous priez pour les gens du journal et ce pauvre malade de la rue Bonaventure.
Si ce n'est que cela votre religion Marie-Eve Héroux, il est urgent de la laisser tomber. Eh oui! Car après avoir vomi publiquement tous ces élogieux épithètes à mon endroit et envers ce journal, il y a de grosses chances que vos prières soient exaucées.
Que j'avais préalablement bien décrit votre portrait dans mon texte, ainsi que mes sentiments à votre égard. Que j'avais raison d'écrire que le venin des pudibondes fuse imbu de haine et d'immondices à l'endroit des partisans du nu. Ce, sous la bannière de pseudo­ principes religieux. J'ajoutais: "Il est impossible d'obtenir d'elles une dialectique sensée concernant leur conception du scandale. Elles ne font qu'invectiver et abandonnent rapidement la conversation à court de concepts logiques. Aucun dialogue n'est possible avec cette espèce de gens.
Si le seul alibi de leur dissidence envers le nudisme soit qu'elles fussent mal foutues, qu'elles demeurent bien cachées dans leur sac vestimentaire, mais qu'elles n'empêchent personne de bénéficier de l'esthétisme des mieux nanties.
Que vous devez souffrir de devoir traîner, votre vie durant, cette sale chose qu'est votre corps, Marie-Eve.
Que les gens pratiquent une religion ou une autre, ou n'en pratiquent aucune, cela ne vous regarde pas Marie-Eve, mais s'il est une chose sale et répugnante (selon vos termes) c'est votre langage et votre jugement. Pauvre malade!
Au tour d'YVAN LABELLE maintenant.
Si celui-ci; vice-président du Mouvement naturiste social, m'accuse de fausse représentation dans son article du 29 juillet en insinuant qu'en ayant utilisé le terme "naturisme" j'aurais brimé un droit de paternité exclusif à sa doctrine, qu'il veuille bien s'excuser de son erreur.
Si l'Association naturiste du Québec a fait breveté le mot "naturisme" en sa faveur, il y aura bien des lièvres à poursuivre pour en conserver ce qu'elle croit être son droit d'auteur. Même que telle poursuite pourrait bien se retourner contre elle. Elle n'aurait certe pas gain de cause.
Effectivement: plusieurs clubs de nudistes ont adopté le nom de "naturistes" longtemps avant que n'existe ladite association.
En outre: ce qui est aussi vérifiable, le mot "naturisme" est synonyme de "nudisme", est indifféremment employé en Europe. À moins que les encyclopédies et les dictionnaires ne mentent.
La doctrine d'Yvan Labelle et de tout camp de nudistes est presque identique en tout point, sauf que ce serait plutôt dans le premier cas qu il s'agirait d'intérêts fort discutable.
Mets ça dans ta pipe Labelle!

Albert Séguin
559, rue Bonaventure
Trois-Rivières

Le Nouvelliste, 12 août 1975, page 6
Source BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/3191273
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
bobettebob
Membre impliqué
 
Messages: 477
Inscrit le: 19 Avril 2017, 11:46

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar Michel Vaïs » 17 Mars 2020, 11:01

Merci de rappeler le climat dans lequel est née la Fédération québécoise de naturisme, en juin 1977. Il y avait d'un côté ceux qui se disaient « naturistes », mais qui étaient hostiles à la nudité sociale, dont le plus ardent promoteur était Jean-Marc Brunet. Sa chaîne de compléments alimentaires Le Naturiste existe toujours... D'un autre côté, il y avait les prudes de tout acabit qui nous appelaient des suppôts de Satan. Comme, en plus, on me prenait toujours pour un Français à cause de mon accent (ce que je n'ai jamais été puisque je viens de Tunisie et que je vis au Québec depuis 1958 !), on m'accusait régulièrement de vouloir imposer ici une pratique courante en France, qui n'attire que des gens dépravés, qui n'ont pas la même conception que nous de la vie en société..

Et il ne faut pas oublier la popularité d'un journal bi-mensuel, Nudistes du Québec, que je qualifierai de torchon pornographique et qui vendait plus de 10 000 exemplaires tous les 15 jours ! On y trouvait des informations sur les centres naturistes naissants (c'est là que j'ai appris l'ouverture prochaine de la Pommerie), mais aussi des petites annonces aguichantes, du genre « Obsédée sexuelle cherche couple intéressé », ou bien un « Concours du plus beau pubis », un autre des plus belles fesses, etc.

Et pour couronner le tout, les photos étaient reproduites --sans la moindre autorisation-- soit de Playboy, soit du magazine naturiste sérieux La Vie au Soleil !!! Voilà quelque chose qui m'a beaucoup aidé à obtenir l'affiliation de la FQN à la FNI : il m'a suffi d'envoyer des exemplaires de ce journal, seule vitrine du naturisme au Québec, pour que l'on m'accorde la reconnaissance. Il devenait urgent, en effet, de donner une autre image publique du naturisme.

Je rappelle aussi que peu de temps après la fondation de la FQN, ce même journal Nudistes du Québec (avis aux amateurs : on peut trouver tous les numéros à la BAnQ, en dépôt légal) a créé un autre organisme pour nous faire concurrence. Voici ce que j'ai écrit dans Nu, simplement, p. 199 :

Le succès de nos activités a vite attiré des convoitises. Le directeur de Nudistes du Québec, Jean-Marc Provost, a même (annoncé avoir) fondé une «Confédération nudiste du Québec », dont l’adhésion annuelle était fixée à neuf dollars, soit un dollar de moins que la FQN... Mais tous ceux qui ont envoyé de l’argent à ce monsieur n’ont jamais vu la moindre activité ! La FQN a même reçu plusieurs chèques de neuf dollars envoyés par des gens qui confondaient les deux organismes. Inutile de dire que cette «confédération» a disparu assez vite. Ce même Provost, devenu dans la décennie suivante journaliste à Photo-Police, a pourfendu les naturistes dans un article paru le 6 mai 1994 : « Les clubs naturistes : Nudisme ou grossière indécence faite aux enfants ? »
facebook.com/nu.simplement
Avatar de l’utilisateur
Michel Vaïs
Membre invétéré
 
Messages: 1207
Inscrit le: 13 Août 2012, 10:27
Localisation: Verchères

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar bobettebob » 22 Mars 2020, 11:37

La Presse, 18 novembre 1978, Cahier Vacances-Voyage

20 millions de naturistes

On pouvait craindre que la grève des aiguilleurs du ciel français et quelques troubles de rues politiques à Pampelune, n'aient des conséquences catastrophiques sur le tourisme espagnol, semblables aux malheurs de la Bretagne après la marée noire. Tous les vols réguliers ou par charters venant d'Europe occidentale et du Nord passent en effet par l'espace aérien français et on se souvient des retards catastrophiques de 24,48,72 heures dont étaient victimes des dizaines de milliers de vacanciers du mois d'août.

Certes, cette grève a beaucoup nui à l'industrie touristique espagnole. Non seulement, les séjours ont été écourtés, mais beaucoup ont annulé leur départ, ont changé de destination, sont restés dans leur pays ou sont partis vers l'Italie, l'Europe centrale, la Grèce, via la Suisse.

En fin de compte, il ne s'agissait, heureusement, que d'incidents de parcours — et l'Espagne battra, en 1978, son record absolu avec 38 millions d'étrangers.

Tous n’étaient pas de vrais touristes, mais des transits vers le Portugal ou le Maroc, ou encore de simples excursionnistes de quelques heures à Gerone ou à St-Sebastian; les recettes globales de leurs dépenses n'en seront pas moins de 20 à 30 pour 100 supérieu­res à celles de l'année dernière, ce qui dépasse largement le taux d'inflation.

Ce que personne n'aurait cru, ni même espéré il y a quelques mois.

Les trois raisons de ce bilan favorable sont :
1) Les prix, qui malgré la hausse des tarifs des hôtels et des restaurants, restent très inférieurs à ceux des pays du Marché Commun et du reste de l'Europe.
2) L'été « pourri » — sauf les dernières semaines, qui a incité les touristes à chercher le soleil dans le Sud. Sans oublier ceux qui ont été détournés de Bretagne par la marée noire.
3) Enfin, l'ouverture des plages ibériques aux naturistes — dont une grande partie sont tout sim­plement des nudistes, a procuré une nouvelle clientèle à la péninsule.

Vingt millions de naturistes.

Il ne faut pas oublier, en effet, que la Fédération Naturistes Internationale compte en 1978, plus de vingt millions de membres, dont huit millions d'Allemands de l'Ouest, deux millions et demi, de Scandinaves, des Français, des Britanniques, Belges, Hollandais, etc.

Ce potentiel énorme de touristes peut faire le bonheur d'un pays, car la plupart d'entre eux, rien que pour des raisons climatiques, doivent se rendre à l'étranger pour y pratiquer le nudisme — intégral ou partiel. En Yougolavie, par exemple, un quart, environ des touristes, viennent à cause des îles de l'Adriatique où au­cune contrainte ne les oblige de porter des maillots de bains. En Corse, cette proportion serait même de 75 pour 100, surtout chez les Allemands.

L'Espagne, pendant le régime franquiste et aussi quelque temps après, était restée fermée aux adeptes du culte de la nudité pour des motifs moraux, politiques. Le sens commercial vient de l'emporter, désormais, vous pouvez vous y baigner... nu, non pas partout, mais à certains endroits, dont la région de l'Almeria, 195 kilomètres de côtes, en partie désertes.

Il y a bien quelques protestations, Église, associations familiales, mais qui n'ont aucune chance d'être entendues. Il faut marcher avec son temps. Et dès la post-saison automnale — qui y dure jusqu'en fin octobre — ces nouveaux touristes arrivent en nombre.

Leur venue sera «intéressante» avant tout à partir de l'année pro­chaine ; un... deux... trois mil­lions, ou encore plus. Les contin­gents nécessaires pour remplacer ceux qui d'après les sondages ne vont probablement pas revenir en 1979. Surtout s'il pleut un peu moins dans le reste de l'Europe.

L'Afrique du Nord, le Maroc et la Tunisie, à plus forte raison l'Algérie «socialiste» restent pour l'instant hostiles à l'envahissement de leurs plages par les nudistes. Mais pourront-ils résister longtemps aux intérêts touristiques de ces régions, aux besoins de plus en plus évidents de devises étrangères de ces pays? On peut en douter.

Plus probablement, il s'agit de simples combats d'arrière garde, sans illusions.

La Presse, 18 novembre 1978, Cahier Vacances-Voyage, page J3
Source BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2408830
bobettebob
Membre impliqué
 
Messages: 477
Inscrit le: 19 Avril 2017, 11:46

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar bobettebob » 25 Mars 2020, 16:45

Plage nudiste à Coconut Beach, Lac Massawippi, West Hatley, 1986

LP-19860704-A4.png

La Presse, 4 juillet 1986, page A4
BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2254259

LP-19860714-A4.png

La Presse, 14 juillet 1986, page A4
BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2254331
Note : 3 gagnants au 6/49 ! Passons...

LP-19860717-A7.png

La Presse, 17 juillet 1986, page A7
BanQ : http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2254355
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
bobettebob
Membre impliqué
 
Messages: 477
Inscrit le: 19 Avril 2017, 11:46

Re: Vieux articles québécois sur le naturisme

Messagepar Jean Morency » 26 Mars 2020, 08:06

Et de ces lieux autrefois documentés plus rien n'existe, si ce n'est de l'occupation officieuse d'une partie de la plage d'Oka, une petite portion de la rivière du Nord à Sainte-Marguerite du lac Masson et la rivière Palmer.

Jean
Quel bonheur de vivre nu :)
Avatar de l’utilisateur
Jean Morency
Administration FQN
 
Messages: 4126
Inscrit le: 08 Février 2013, 13:49
Localisation: Repentigny

Suivant

Retour vers Promotion du naturisme

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 4 invité(s)

  • La Fédération
  • Plage d'Oka
  • Réseaux sociaux
cron

x