Publicités

Vous trouverez ici comment vous pouvez aider la FQN dans son action.

Publicités

Messagepar merlin » 26 Janvier 2011, 17:30

Avez-vous des idées originales et innovatrices pour de la publicité? Faites nous en part. La promotion du naturisme est au centre de notre mission. Aidez-nous à la réaliser.
merlin
Membre
 
Messages: 33
Inscrit le: 08 Décembre 2010, 21:22

Re: Publicités

Messagepar cirramqc » 26 Janvier 2011, 19:36

Salut Merlin,

Je crois qu'il nous manque des infos car la question est très vague...

1) clientèle ciblé?
2) # de personnes que vous désirez rejoindre
3) Précisément quelle sorte de promotion désirez-vous faire? (Centres, FQN, Activités urbaine, Naturisme tout court, etc.)
4) Une idée de budgets alloués aiderais également.
5) Délais de réalisations

Il y a plein de publicité qui peut être fait mais, a mon avis, il faut avoir un minimum d'info/critères afin de bien cadré dans vos objectifs. Je peux sortir une idée qui sera rejeté car ce n'est pas du tout dans la veine que vous cherchiez. Comment je vais faire la pub aux 18-25 ans ne sera pas pareil qu'aux 50 ans et plus.

Finalement, a titre d'info, jusqu'a quel point le CA de la FQN est prêt ET À L'AISE de sortir des sentiers battus, essayer de nouvelles choses, bref "think outside the box"? Je demanderai également a savoir, avez-vous un comité de formé qui se penche réellement sur la question ou on pose la question car c'est notre "mission" autrement dit, une résolution ou décision de réelement faire une publicité durant l'année as-t-elle été officiellement prise?
Eric Markis
Administrateur - Fédération Canadienne de Naturisme (FCN)
Image Image
Avatar de l’utilisateur
cirramqc
Membre très actif
 
Messages: 277
Inscrit le: 22 Janvier 2009, 09:24
Localisation: Lanaudière

Re: Publicités

Messagepar merlin » 26 Janvier 2011, 21:17

Merci ciramqc de te manifester.

Pour répondre à tes interrogations oui il y a un comité à la FQN qui étudiera toutes les possibilités car nous avons la volonté de faire de la publicité. En étant au stade de l'étude générale, nous sommes ouvert à étudier toutes les possibilités même celles qui sont innovatrices. Le but de cet exercice est justement d'établir un budjet pour la publicité et un cadre dans lequel on pourra évoluer en terme de choix publicitaire. En gros, les coûts et les exigences doivent être dans le domaine de l'acceptable face à nos ressources.

Les questions que tu poses sont également celles que l'on se pose nous même. Aucun de nous n'est expert en publicité et c'est pour cela que l'on sollicite votre aide. On cherche ce qui serait le plus efficace selon nos moyens. Nous cherchons autant à publiciser nos activités qu'à promouvoir le naturisme auprès de la population en général.

Note plus personnelle: Je sais que c'est vague et un peu dans tous les sens mais il faut viser haut pour ne pas tomber dans l'insignifiance. La réalité nous ramènera à terre bien assez vite mais au moins on va essayer de faire quelque chose.

Le CA a besoin de vous pour l'aider à prendre de bonnes décisions.
merlin
Membre
 
Messages: 33
Inscrit le: 08 Décembre 2010, 21:22

Re: Publicité

Messagepar PoissonDansLeau » 27 Janvier 2011, 16:02

Bonjour,

Je crois que l'un des plus importants objectifs serait de rajeunir la "clientèle". Comment aller chercher les 20-45 ans et leur donner le goût à leur tour de promouvoir le naturisme auprès de leur groupe d'âge et organiser des activités qui leur conviennent? J'ai cru comprendre que déjà, il y a des plus jeunes qui se retrouvent à l'UQAM. Il faut se rappeler que la génération X et les suivantes sont plus individualistes et spontanés dans l'organisation d'activités, moins enclins à joindre des clubs et associations en tous genres, surtout s'ils ne se sentent pas représentés.

Les jeunes vont pratiquer le naturisme parce que ça sort de l'ordinaire et que ça stimule leurs sens, pas parce que ça leur permet d'entrer en communion avec la nature et que ça favorise l'égalité entre les hommes. Ils ne croient pas aux idéaux "peace and love" des baby-boomers et il faudra un jour que le naturisme se détache de cette vision bucolique, quoi qu'en pensent leurs aînés.

Je crois qu'au lieu de faire de la publicité, il faudrait plutôt établir un dialogue entre les générations, créer un espace où non seulement il y a promotion du naturisme, mais où les plus jeunes seront encouragés à donner leurs opinions et leur vision des choses, puis à organiser des trucs qui correspondent à leurs besoins et attentes. Je souçonne qu'ils seraient plus intéressés par un naturisme plus actif, hors centre (par exemple, des randonues dans des coins de pays reculés ou encore des soirées dansantes) que de jouer à la pétanque ou aux fers dans un camping.

Pourquoi ne pas organiser des tables rondes dans les cégeps et universités au lieu de simplement y installer des kiosques d'infos avec dépliants? Et pour les plus vieux qui ont quitté les bancs d'école depuis longtemps, pourquoi ne pas organiser des soirées d'échange et d'information sur le naturisme (autant pour informer que pour tâter le pouls des gens), avec un groupe Meetup pour gérer le tout? C'est le genre de truc qui pourrait être annoncé gratuitement sur Craigslist et autres sites de petites annonces que les plus jeunes fréquentent. Je crois que c'est seulement à partir de tels échanges multigénérationnels que le mouvement naturiste pourra se sortir de son carcan et aller de l'avant.
Avatar de l’utilisateur
PoissonDansLeau
Membre très impliqué
 
Messages: 817
Inscrit le: 07 Décembre 2010, 00:43

Re: Publicités

Messagepar cirramqc » 27 Janvier 2011, 20:24

Poissondansleau,

Bravo pour cela, sans que je le dise encore, j'optais pour généralement le meme discours (je travail avec les ados et je peux vous dire que l'intéret y est, mais toujours avec des vieux majoritairement hommes).

Moi j'étais pour suggérer des annonces, communiqués, exposés, etc dans les journaux étudiants cégep et universitaire. Pourquoi pas participer a des émission de radio étudiante? Style un call in show. Il y a également la radio internet maintenant. MAIS, il faut trouver des JEUNES qui pratiquent déjà le naturisme qui sont prêt a parler ouvertement et s'engager. Désolé, mais ces endroits ne seraient pas la place idéale pour avoir les fondateurs de la FQN ou des personnes d'ages murs faire les entrevues ou émissions.

Je l'ai déjà dit et je ne le cacherai pas, malgré que la FQN et le naturisme est supposé proner l'inclusion, meme en étant un homme seul, je suis pour une certaine exclusion! OUI,il faut faire des soirées uniquement pour les jeunes et familles. Si on regarde en Ontario, les roaming bears ont certaines soirées de baignades que, la première heure est pour les familles et jeunes seulement et la 2ième heure c'est pour tous. Pourquoi ne pas faire cela ici? Peut-etre meme rajouter 1hr à la piscine. Aussi, a l'UQAM, pourquoi ce limiter au badminton et volleyball? Pourquoi pas le basket?

Mais encore là, ca dépends si le CA veux vraiment faire de quoi ou c'est juste pour parler. Si les idées sont lancées, et ils sont présentés au CA 3 mois plus tard, il faut faire des ajustements et hop, on représente un autre 3 mois plus tard (donc 6 mois) c'est pas un gros impact.
Eric Markis
Administrateur - Fédération Canadienne de Naturisme (FCN)
Image Image
Avatar de l’utilisateur
cirramqc
Membre très actif
 
Messages: 277
Inscrit le: 22 Janvier 2009, 09:24
Localisation: Lanaudière

Re: Publicités

Messagepar PoissonDansLeau » 27 Janvier 2011, 21:31

cirramqc a écrit:Pourquoi pas participer a des émission de radio étudiante? Style un call in show. Il y a également la radio internet maintenant.


Oui, ça serait super, ça aussi. Du moins, ça piquerait la curiosité des habitués de ces émissions.

MAIS, il faut trouver des JEUNES qui pratiquent déjà le naturisme qui sont prêt a parler ouvertement et s'engager. Désolé, mais ces endroits ne seraient pas la place idéale pour avoir les fondateurs de la FQN ou des personnes d'ages murs faire les entrevues ou émissions.


Je crois qu'il y en aurait, des jeunes (disons, des gens dans la vingtaine ou la jeune trentaine) qui seraient intéressés. Suffit de faire un appel à tous pour aller les chercher. Évidemment, faudrait aussi convaincre les radios d'aborder le sujet, ce qui ne devrait pas être trop difficile.

Je l'ai déjà dit et je ne le cacherai pas, malgré que la FQN et le naturisme est supposé proner l'inclusion, meme en étant un homme seul, je suis pour une certaine exclusion! OUI,il faut faire des soirées uniquement pour les jeunes et familles. Si on regarde en Ontario, les roaming bears ont certaines soirées de baignades que, la première heure est pour les familles et jeunes seulement et la 2ième heure c'est pour tous. Pourquoi ne pas faire cela ici? Peut-etre meme rajouter 1hr à la piscine. Aussi, a l'UQAM, pourquoi ce limiter au badminton et volleyball? Pourquoi pas le basket?


Je suis d'accord pour la bonification de l'offre à l'UQAM. Tant qu'à avoir de l'aquaforme, pourquoi pas une séance d'entraînement en dehors de l'eau également, style spinning sur les vélos stationnaires ou encore le cardio-boxe, avec musique entraînante et tout? Eh oui, des trucs qui n'intéresseront même pas les baby-boomers!

Mais encore là, ca dépends si le CA veux vraiment faire de quoi ou c'est juste pour parler. Si les idées sont lancées, et ils sont présentés au CA 3 mois plus tard, il faut faire des ajustements et hop, on représente un autre 3 mois plus tard (donc 6 mois) c'est pas un gros impact.


Mais là, on a le CA qu'on mérite. Alors soit on s'implique dans le comité, soit on organise des trucs sans leur aval.
Avatar de l’utilisateur
PoissonDansLeau
Membre très impliqué
 
Messages: 817
Inscrit le: 07 Décembre 2010, 00:43

Re: Publicités

Messagepar Patrice » 03 Février 2011, 18:46

tres bonne ider poison dans l eaux :D
Patrice
Membre actif
 
Messages: 113
Inscrit le: 31 Décembre 2008, 04:30

Re: Publicités

Messagepar martinf » 28 Juin 2013, 16:24

Il est populaire dans certaines cliques de faire du Skinny-Dipping, qui, même s'il n'est pas directement du naturisme, est possiblement une porte d'entrée...

J'imagine une pub où l'on voit des jeunes qui la nuit, se déhabille pour faire du skinny dipping (mais sans sexualité comme dans certains films), et tout à coup, un spot de lumière allume. Le voisin arrive, et l'on voit qu'il est nu, lui aussi.

Il demande aux jeunes: "Préférrez-vous la lumière allumée ou non?"

Avec une fin du genre: Avec le naturisme, le naturel prend ses droits, ou quelque chose du genre.

Je ne suis pas un pro de marketing, mais bon, c'est ce que moi, j'avais comme idée: d'utiliser une utilisation acceptée de la nudité sociale, comme porte d'entrée.

Mais dans les films, le skinny dipping est souvent associé à la sexualité adolescente, alors je suis pas sûr que c'est une bonne idée...
martinf
Membre actif
 
Messages: 86
Inscrit le: 25 Juin 2013, 07:15
Localisation: Montreal, QC, membre (intermittant) de la FQN depuis 1994

Re: Publicités

Messagepar Michel Vaïs » 28 Juin 2013, 16:49

Réflexion sur le « bain de minuit », tirée de « Nu, simplement », p. 33 et s.:

Le bain de minuit
Ensuite, il y a le nudisme furtif, ou à la sauvette. Combien de jeunes gens, à la suite d’un repas bien arrosé ou d’une soirée de danse effervescente, ont prolongé une chaude journée d’été par un « bain de minuit » où naturellement tout le monde se met à poil ? Les conditions sont toujours les mêmes : il fait sombre, il fait chaud, on a un peu bu, on a envie de se rafraîchir, on n’a pas pensé apporter des maillots, certains, les plus excités, sont entrés à l’eau tout habillés, d’autres, les plus délurés, ont tout enlevé, et voilà que tout le groupe a suivi. Personne ne veut passer pour bégueule ou voyeur. Les moqueries auront raison des plus prudes. Il reste de ces expériences le souvenir de quelque chose d’excitant, d’une aventure grisante – certains en profitant pour s’embrasser dans l’eau, pour se caresser à la faveur de la pénombre –, rendue possible par l’état dans lequel on se trouvait. Dans les années 1960, la mari y était pour beaucoup. Cette forme de nudité peut être le prélude à un intérêt pour le naturisme, si l’on se rend compte qu’elle a un effet apaisant, que la nudité collective – et pas seulement le contact avec l’eau fraîche – calme le groupe en amenant chacun à considérer l’autre avec des yeux nouveaux. Si l’on sent ses copains, garçons et filles, plus fragiles, plus vulnérables, et plus beaux dans leur fragilité inattendue, c’est que l’on connaît un début de sensibilité à l’idée naturiste.
Mais si ce bain de minuit vire plutôt à l’orgie, ou s’il se cantonne (à cause de l’état des participants, ou du caractère pathologique de certains d’entre eux) dans un flirt avec la sexualité collective, alors, tout le groupe continuera d’associer le nu au sexe, et les tabous qu’on croyait braver ne s’en trouveront que renforcés. Cela rappelle le phénomène des « nuvites » ou streakers qui, dans les années 1970, se déshabillaient pour courir en vitesse dans la rue, ou pour traverser un stade rempli de spectateurs. Ces gens-là s’exhibaient pour choquer. Leur geste n’a de sens que dans une société puritaine, à qui l’on dit : « Vous avez raison de refuser la vue du nu, c’est une image explosive qui met en danger l’ordre social. » Les nuvites amènent ceux qui les voient à considérer le nu comme coupable et insupportable. Leur course s’apparente au vol à l’étalage ou au travail du pickpocket. Ils nous piquent notre innocence, comme l’exhibitionniste vole l’innocence de la petite fille à qui il montre son sexe dans un coin sombre.
facebook.com/nu.simplement
Avatar de l’utilisateur
Michel Vaïs
Membre invétéré
 
Messages: 1012
Inscrit le: 13 Août 2012, 10:27
Localisation: Verchères

Re: Publicités

Messagepar martinf » 28 Juin 2013, 17:08

Michel Vaïs a écrit:Mais si ce bain de minuit vire plutôt à l’orgie, ou s’il se cantonne (à cause de l’état des participants, ou du caractère pathologique de certains d’entre eux) dans un flirt avec la sexualité collective, alors, tout le groupe continuera d’associer le nu au sexe


C'est bien ce qui m'inquiète...

Il doit bien avoir une manière de montrer le bon côté des choses...

Par example, j'ai connue une ancienne collègue qui avait avouée que durant ses récentes vacances à Cuba, elle avait décidé d'être topless un après-midi sur la plage. Elle l'avais d'abord vue comme quelque chose d'érotique, de sexuel, mais après un certain temps, elle remarquait comment c'étais dans le fond, naturel. Plusieurs autres femmes le faisaient et dans le fond, c'étais presque normal.

Le reste de ses vacances, elle le faisait surtout pour avoir un bronzage plus intégral, et non plus pour l'excitation.

Moi, je voyais une certaine progression dans la direction du naturisme, mais malheureusement, d'autres collègues ont tourné la conversation au ridicule et on rammené un contexte sexuel.

Je me dit juste qu'avec une bonne visibilité de la FQN, on l'aurait peut-être dans nos membres aujourd'hui.
martinf
Membre actif
 
Messages: 86
Inscrit le: 25 Juin 2013, 07:15
Localisation: Montreal, QC, membre (intermittant) de la FQN depuis 1994

Suivant

Retour vers Votre Implication

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • La Fédération
  • Plage d'Oka
  • Réseaux sociaux

x